AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Nous recherchons actuellement des membres de la République

Aimez notre page Facebook et tentez de remporter -50% sur toute la boutique !


Partagez | .
 

 Un plan bien huilé (Jada)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Athuil Mallet
Espion

Messages : 28

Feuille de personnage
Prime:
50/1000  (50/1000)
Influence:
0/20  (0/20)
Inventaire:
MessageSujet: Un plan bien huilé (Jada) Sam 5 Avr - 20:57


Un plan bien huilé


Avec : Jada Bunen & Athuil Mallet


Cela faisait déjà trois mois que Athuil avait pris la direction de la section informatique du programme de R&D aérospatial de Toulouse, et la semaine dernière il avait pu jouer le premier coup qui lui permettrait d'arriver à son objectif, dérober le plus d'information sur l'état d'avancement des recherches. Son plus gros obstacle était de parvenir jusqu'au terminal principal du centre de R&D, car par mesure de précaution extrême, les données sensibles étaient stockées sur seulement trois unités, toutes déconnectées du réseau et synchronisées tous les soirs pour être sûr de ne perdre aucune donnée. La première étape de son plan était donc d'accéder directement à l'une des salles de ces super-calculateurs / banques de données, afin de se rendre compte sur place comment il pourrait acquérir les données en toute discrétion et d'ensuite pouvoir les récupérer sans se faire prendre. Facile à dire mais beaucoup plus dur à réaliser, il ne s'était donc pas trop attardé sur la marche à suivre car pour le moment il était surtout en quête d'information pour préparer son plan.

Les trois salles n'étaient accessible que par une porte de deux plaques blindées 50 mm avec un feuillet en verre servant à détecter toute tentative d'infraction. La seule façon de les ouvrir était de réunir les deux plus hauts dirigeants du service, la directrice de recherche, Jada Bunen, et le directeur de l'établissement, Carl Zurich, et qu'ils passent en même temps un scanner rétinien et qu'ils utilisent leur badges. Cela faisait une semaine que Athuil avait inséré un programme qui visait à faire fluctuer les générateurs de l'une des salles ainsi que de dérégler les capteurs thermiques pour que le système de refroidissement soit défectueux. Une demande serait rapidement envoyé au service informatique quand les performances fluctuantes et la température interne de l'appareil seraient alarmantes. Bien sûr, Athuil s'était débrouillé pour que son intrusion dans les systèmes soit effacé grâce à ses droits d'accès illimités sur le réseau interne.

Jusque là son plan se déroulait comme prévu, en arrivant ce vendredi matin, un de ses employés était arrivé le voir complètement paniqué, parlant d'une catastrophe aux conséquences inimaginable si on ne faisait rien dans l'immédiat. Athuil étant connu pour son optimisme et sa capacité à ignorer le stress avait ri aux éclats se débrouillant pour que toute son équipe soit présente au moment où on lui annoncerait le problème. Être le dernier au courant d'un événement avait tendance à faire croire qu'on n'y était pour rien, surtout quand la surprise parait sincère. C'est donc sur un ton blagueur qu'il demanda si le "Grand Chef" avait renversé du café sur sa tour et demandait un dépannage rapide, l'équipe détestait qu'on les prenne pour des techniciens. Quand on lui annonça le problème il feint de ne pas y croire en faisant mine de vérifier si aucune caméra n'était là pour le piéger, comme pour fêter ses trois mois de direction de l'équipe et de bonne humeur. Ici, il fallait jouer fin, trop insister sur l'impossibilité qu'un événement soit possible trusterait les interlocuteurs et les pousseraient à chercher les raisons d'un comportement étrange, c'est pourquoi il appela directement le directeur quand ses subordonnés insistèrent encore.

Une demi heure plus tard il était face à la porte menant à son objectif. Il avait fait vite et n'avait rien ramené comme l'exigeait Carl Zurich, aucun matériel informatique supplémentaire ne devait pénétrer dans cette salle, et attendait donc les deux personnes qui le surveilleraient pendant l'opération. Il connaissait Carl, mais n'avait jamais vu Jada, dirigeant l'équipe de recherche elle ne communiquait avec l'équipe informatique que par mail, et encore, si on pouvait qualifier ses demandes rédigées à la va-vite comme de la communication. Elle devait être une scientifique comme une autre, avec un physique non-entretenu, renfermée sur elle et sans doute dans les quarante/cinquante ans pour diriger un tel service. Il y avait une jeune femme qui attendait avec lui devant la salle, ils s'étaient salués succinctement et ne s'étaient plus reparlé. Elle était rousse, dans les 1m75, mince, les yeux bleus. Elle portait une blouse au dessus de ses vêtements une robe noir des plus banale, mais malgré tout, elle était plutôt jolie. Elle se tenait bien droite et griffonnait sur son bloc note en silence. Elle devait être une post-doc de Jada Bunen qui s'était vu accorder l'immense privilège de pouvoir admirer l'une des unités du super-calculateur / banque de donnée qui était si mystérieux et indispensable au département de R&D. Ces informations lui serviraient peut être un jour, ainsi il prit bien soin de retenir son visage et de la gratifier d'un ou deux sourires.

Carl Zurich approchait à grandes enjambées, comme à son habitude, il était en retard et le savait bien, c'était une technique basique pour montrer son autorité, mais en se pressant il ne commettait pas l'erreur de se montrer hautain envers ses employés. A deux mètres de Athuil et de la rousse inconnue, Carl engagea la conversation :

"Aaah, Jada! Je vois que vous avez déjà fait la connaissance de notre nouveau directeur de l'équipe informatique. Je suis bien content que ce soit vous qui soyez venu Athuil. Bref, Jada, à nous de jouer!"


Dernière édition par Athuil Mallet le Dim 6 Avr - 20:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jada Bunen
Chercheur

Messages : 30
Emploi : Chercheur en aérosparial
Localisation : Toulouse, France, Alliance

Feuille de personnage
Prime:
50/1000  (50/1000)
Influence:
0/20  (0/20)
Inventaire:
MessageSujet: Re: Un plan bien huilé (Jada) Dim 6 Avr - 20:35

Une nouvelle journée venait de commencer et déjà Jada ne la sentait pas bien. Il fallait dire qu'elle venait d'être réveillée aux aurores par son patron qui l'appelait en urgence sur son téléphone personnel. Apparemment, il y avait une crise au centre de recherche et elle devait se montrer sur place le plus tôt possible afin de régler ce problème. Si elle avait bien compris, il s'agissait d'un problème avec le super-calculateur mais elle n'était pas certaine d'avoir saisi toutes les subtilités tant elle était encore endormie quand on l'avait appelé.

La jeune femme se décida donc à se lever et se prépara en vitesse, prenant tout juste le temps d'avaler une tasse de café brûlant avant d'enfiler une robe noire des plus simples. Elle attacha ses longs cheveux roux en une queue de cheval assez lâche et très mal faite et se dépêcha de rejoindre son véhicule. Elle vivait en plein dans le centre de la ville de Toulouse, une ville charmante s'il en était et devait se rendre jusqu'au centre en bordure de la ville avec son simple vélo, comme elle le faisait tous les matins. A la différence que d'habitude, il était déjà huit heures quand elle partait et le soleil brillait déjà dans le ciel. Là, elle avait une heure d'avance et la nuit se couchait à peine. Elle pédala aussi vite que possible pendant plus d'une demi-heure avant d'arriver finalement au centre où Carl Zurich l'attendait, sautillant presque sur place tant il était stressé.

Jada alla à sa rencontre, il lui serra la main assez rapidement et la mena vers la salle des ordinateurs. Ils étaient les deux seuls à avoir l'accès à cette pièce et tous les deux en même temps sinon, il était impossible de rentrer. Ils durent passer un scanner rétinien pour que la porte s'ouvre finalement. A l'intérieur, tout sembla normal à Jada mais il fallait avouer qu'elle ne venait pas très souvent ici. Carl lui expliqua plus en détails ce qui se passait avec le super-calculateur et les deux responsables du service observèrent l'engin avec attention. Effectivement, il semblait que la machine marchait au ralentit et cela parut très alarmant à la jeune femme. Mais elle n'y entendait rien aux machines de ce genre et émit donc l'idée qu'on prévienne directement le responsable de la section informatique pour régler ce problème. Après tout, il était là pour ça, non ?

Il fallut malheureusement attendre que l'homme responsable de ce service, un certain Ahuil Mallet, soit arrivé sur place avant de pouvoir faire quoi que ce soit. Carl et Jada sortirent donc de la pièce où il était déconseillé de rester plus que de raison et la jeune femme invita son patron à prendre un café en attendant que Monsieur Mallet arrive. De toute façon sans lui, ils ne pouvaient rien faire de plus. Et tant que l'ordinateur semblait marcher plus ou moins correctement, il n'y avait pas de quoi s'alarmer tant que ça. Ils prirent leur café tranquillement, ou presque, car on appela Zurich sur son cell tandis qu'ils buvaient et il dut disparaître rapidement, laissant Jada seule.

Ne sachant pas quoi faire, la jeune femme retourna à la salle et attendit devant, un bloc note qu'elle avait récupéré à son bureau en passant, dans les mains. Elle pouvait bien s'avancer sur son travail en attendant que les deux hommes arrivent. Elle était tellement prise par son travail, une étude assez compliquée sur les utilisations possibles de l'Iridium dans un vaisseau spatial, qu'elle ne fit même pas attention à l'homme qui venait d’apparaître devant elle et de la saluer. Elle lui répondit distraitement et retourna dans ses calculs jusqu'à ce que Carl se montre. Il avait toujours son air soucieux et s'adressa directement à Jada qui remarqua enfin la présence de l'autre homme.

« Oh excusez-moi, monsieur Mallet, j'étais tellement prise dans mes calculs, j'ai à peine fait attention à vous. Je me présente, Jada Bunen, enchantée. »

Elle lui tendit une main ferme et serra la sienne pour le saluer.

« Bien, allons-y. »

Les deux responsables s'approchèrent de la porte et glissèrent leur badge dans la fente tandis que le scanner rétinien se faisait. La porte s'ouvrit dans un petit bruit et ils purent tout trois entrer après que Carl se soit assuré que Athuil n'avait rien pris avec lui, comme cela lui avait été expressément demandé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Athuil Mallet
Espion

Messages : 28

Feuille de personnage
Prime:
50/1000  (50/1000)
Influence:
0/20  (0/20)
Inventaire:
MessageSujet: Re: Un plan bien huilé (Jada) Jeu 17 Avr - 23:45


Un plan bien huilé


Avec : Jada Bunen & Athuil Mallet


"C'est à moi de m'excuser, je ne m'attendais pas à ce qu'une femme aussi jeune que vous puisse déjà diriger un secteur aussi important."

Lui serrant la main, il observa d'un vif coup d'oeil ses doigts, une vielle habitude voir un bon réflexe. Elle n'avait ni bagues, ni traces de bagues, il était donc probable qu'elle soit seule ou dans relation pas très engageante. Il gardait toutes ces informations en mémoire, s'il avait besoin de se servir d'elle ils devraient sans doutes se rapprocher. Il était maintenant temps d'observer soigneuesement comment ils s'y prenaient. La sécurité était exactement celle spécifiée dans le contrat, s'il ne pouvait vérifier le blindage et les spécificités de la porte, il était désormais certains de ce que demandait le mécaniqme d'ouverture. Carl avait demandé à fouiller Athuil, qui se laissat fouiller tout en se montrant réticent, être trop compréhensif serait légèrement douteux, rien de très grave, mais il valait mieux coller à son personnage le plus possible. Quand Carl lui demandait s'il comprenait bien pourquoi la fouille était essentielle Athuil saisit l'occasion de parler de son soit-disant passé :

"Ce n'est pas ça le problème, votre protocole est parfait, il faut le maintenir en place et vous n'aurez jamais d'intrusion... C'est juste que cela me rappelle l'occupation impériale à Paris, et les fouilles corporelles qui visaient à exterminer le peu de résistance qui avait pu se former. Mon libraire s'est fait exécuter pour avoir distribué un journal n'étant pas sur leur liste vous savez?"

Un petit mensonge larmoyant pour essayer de rendre la sécurité un poil plus laxiste ou tout du moins, de rappeler qu'il avait de la haine envers l'Empire, qu'ils étaient dans le même bateau, insinuer qu'il est la personne qui recherche le plus à ce que ce projet permette de devancer technologiquement l'Empire. Bien entendu tout ce qu'il l'intéressait était la prime qu'on lui avait promis, sans compter les papiers Impériaux qui lui permetterait d'effectuer de juteuses missions pour la République sans grand danger. Il avait bien failli perdre la vie dans la dernière mission, heureusement que la milice recherchait un Elu et pas un simple humain.

"Je connais votre passé Monsieur Mallet, et cela me désole de devoir vous faire revivre votre passé, vous plus que quiconque ici, mais il n'y aura pas d'exception si nous voulons sécuriser le périmètre."

Carl s'était montré ferme, mais sans aggressivité. Athuil savait qu'il pourrait utiliser cette faiblesse à son avantage, mais que s'il s'appuyait trop sur son passé factice, il se trouverait face à un obstacle infranchissable. La mission était définitivement intéressante, pleine de challenge, il espérait ne pas devoir annoncer à ses commanditaires que la mission serait impossible et devoir abandonner le paiement.

"Voyons ce qui se passe ici. Madame Bunen? Ou plutot Mademoiselle? Comment dois-je vous appeler je vous prie, je ne voudrais pas être grossier. Vous m'avez dit avoir remarquer des ralentissement, est-ce que vous avez poussé la machine dans ses derniers retranchement? Des calculs urgents? Surtout ne me donnez pas de détails sur le contenu, je sais que c'est un secret critique."

Athuil se rapprochait du terminal, prêt à pianoter le clavier avec dexterité, montrer qu'il était un expert, et surtout insérer quelques commandes qui pourraient le faire rentrer à nouveau ici même, maintenant qu'il avait pu s'assurer qu'aucune caméra hors-réseau ne se trouvait ici, il allait peut être pouvoir agir, mais comment?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un plan bien huilé (Jada)

Revenir en haut Aller en bas
 

Un plan bien huilé (Jada)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Go Habs Go - Simple Plan
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Réfléchie bien !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Force Rises :: Les Territoires de l'Alliance :: Europe de l'ouest :: Toulouse :: Centre de recherche en aéronautique et robotique-
NOS PARTENAIRES